Voyage : Maurice île Durable

Publié le par Lucie Gaudens

Voilà c'est les vacances, vous êtes tous au soleil, sur la plage, occupé à siroter votre cocktail ou à mettre votre crème solaire...

Enfin quand je dis tous... presque! Peut être que comme moi vous êtes coincé sur Paris et que vous rêvez d'évasion!

Aussi, à défaut de pouvoir faire un tour du monde des initiatives responsables (= le job de rêve), j'aimerais profiter de cet été pour vous faire partager un projet social ou green, chaque semaine dans une destination différente.

 

Pour ce premier départ, nous partons à 10 000 km de Paris, destination île Maurice!

Pourquoi? Au delà de mon goût certain pour le sable fin et les océans couleur turquoise, j'ai voulu mettre en lumière une autre facette cette île, beaucoup plus engagée. Et aussi parce que... c'est chez moi! Et oui, parmi toutes mes origines un peu farfelu, l'île Maurice est ma terre de coeur et l'endroit où j'ai eu la chance de passer pas mal de temps durant mon enfance.

 

  

Saviez-vous que l'ile Maurice a un temps d'avance par rapport à ses camarades de l'Océan Indien, en particulier dans le domaine du développement durable? 

Le gouvernement encourage particulièrement les initiatives responsables et s'est lui même impliqué fortement avec le projet MID - Maurice Ile Durable.

Une île verte et propre, une île qui s'autosuffirait au niveau énergétique et qui trouverait le juste équilibre entre économie, environnement, aspects culturel et social. Voilà le rêve que caressent les Mauriciens pour leur pays avec ce projet initié en 2008.

 

L'île Maurice qui a désormais son ministère de l’Environnement et du Développement durable, espère avec ce projet rendre l'île moins dépendante des énergies fossiles, grâce aux énergies renouvelables et aux économies. L’objectif du gouvernement est une augmentation de 35 % des énergies renouvelables d’ici à 2025.

Pour atteindre ces ambitieux objectifs, le gouvernement préconise différents types d'action:

- Création d’énergies renouvelables et non polluantes

- Nouvelles normes de haute qualité environnementale (HQE) pour les constructions

- Gestion et élimination des déchets

- Généralisation des ampoules économiques

- Contrôle des CO2 et de la pollution automobile

- Promotion des transports collectifs…

  Maurice Ile Durable : Elaboration d’une politique nationale après consultations

 

Pour se faire, un fonds spécial (MID Fund), a été mis en place en 2008 avec 1,3 milliard de roupies (soit 33,5 millions d’euros). 

Depuis, quelques actions ont été lancées: le financement de chauffe-eau solaires, les ampoules basse consommation, la réduction de taxes sur les voitures hybrides, le recyclage des eaux usées, la création d’une ferme éolienne et de deux stations hydroélectriques.

 

Le gouvernement cherche également à impliquer au maximum la population. D'ailleurs en février dernier, des consultations à l’échelle nationale avaient été mises en place pour mieux connaître les aspirations de toute la population pour une île Maurice verte et durable. Cela s'est traduit par 44 réunions de consultation avec des représentants de ministères, des ONG et acteurs du privé; mais aussi par plus de 200 lettres envoyés par des citoyens mauriciens. A l'échelle du pays c'est peu, mais c'est un premier pas qui montre que cela reste un sujet qui les préoccupe. La prochaine étape étant la conduite d’études institutionnelles, légales et scientifiques en vue de l’élaboration d’une politique nationale de MID.

 

Côté entreprise, l’État a conscience de l'importance de la sauvegarde de la biodiversité et de l’environnement, pour mieux préserver le tourisme, pilier de son économie.  C'est pourquoi avec la Chambre de commerce de Maurice (MCCI), l'Etat encourage les entrepreneurs à adhérer au développement durable, à l'aide de mesures incitatives notamment sur les aspects énergétiques.

Certaines entreprises mènent également des campagnes internes de prise conscience du personnel, une forme de "management environnemental au sein de leurs sociétés", et font la promotion d'une consommation de plus en plus éco-responsables.

 

Plage de l'Ile Maurice - Lagon turquoise et sable blanc

 

Etant donné l'ampleur des projets à réaliser, beaucoup de mauriciens, doutent, s'interrogent. C'est en effet un projet ambitieux dans lequel s'est lancé l'île, mais celle-ci présente de sérieux atouts : Maurice arrive au 6ème rang des pays les plus propres du monde. (Selon l’étude sur l’Index de Performance Environnementale réalisée par des chercheurs américains).

Si vous avez des exemples de projets solidaires ou green menés à l'ïle Maurice, n'hésitez pas à m'en faire part, ça m'intéresse énormément! Sinon il faudra attendre mon prochain voyage pour que je vous fasse part de mes dernières trouvailles ;-)

 

 

 

 

Publié dans Around the world

Commenter cet article

Séverine 27/11/2014 12:27

Nous envisageons de construire notre propre RES sur l'île en 2015. Un projet vert que l'on veut ensuite rentabiliser tout en faisant profiter les touristes et les voyageurs. Je me suis renseigné
sur l'acquisition d'un bien RES sur http://ilemaurice.com/ mais j'avoue que les normes en matière de constructions vertes m'échappent encore un peu.