The Red Pencils: même les publicitaires ont du coeur.

Publié le par Lucie Gaudens

Voilà une opération solidaire que j'ai trouvé assez énorme par le ton employé et plutôt inédite car elle vise particulièrement les publicitaires.

The Red Pencils, est une course de vélo solidaire qui a lieu à Los Angeles imaginée par Keith Gibson, Directeur Artistique free lance.

Cette course vise avant tout à réunir des fonds pour lutter contre le sida, mais pas seulement... peut être aussi à redorer l'image de la publicité et de ses protagonistes...

En effet sur le site à la rubrique "why we ride?" On peut lire:

The simple answer is that we ride to help rid the world of the scourge of AIDS. We ride for all those we've lost, and all who will be lost before a cure is found. We ride because while advertising gets a bad rap, in truth the industry is filled with compassionate, caring people who really want to give back and do some good in the world.

Mieux encore à la question "Why should you donate to the Red Pencils?"

Réponse: NUMERO UNO: Do some GOOD in the world in the name of ADVERTISING

Oui numero uno, pas dos, ni tres hein... UNO!

Incroyable non?!

Donc là le message est clair: on veut faire du solidaire et faire de l'image donc donnez nous de l'argent histoire de nous refaire une réputation! Autant dire que l'on ne joue pas la carte de la subtilité...

J'ignore si c'est mieux d'assumer complétement cet aspect le plus souvent mis de côté dans ce type de projet, car tabou. Ce qui est certain c'est que ça rend le message impactant et pour le coup réellement différenciant. Mais cela comprend aussi une part de risque de l'afficher autant. Quoiqu'il en soit, à la question pourquoi donner de l'argent? Ils auraient quand même pu mettre d'abord combattre le sida...juste pour montrer que les publicitaires ont du savoir vivre :)

pen.jpg

Mais ça ne s'arrête pas là! Toujours pour encourager les dons, voici les arguments:

Then there's GUILT. Maybe you feel a TWINGE OF REMORSE??? for the last BAD, demeaning and/or deceptive AD you inflicted on the world and want to make up for it.

(!!!) Je pense que si on s'adressait à des huissiers de justice le ton serait presque le même.

Bon en tout cas, il y a quand même pas mal d'humour (et de lucidité) là-dedans et ça marque assurément les esprits.

Tout ça se passe aux Etats-Unis, et nous aussi on aurait peut être bien besoin d'embellir l'image de la publicité en France! Alors à quand la course de vélo solidaire made in France?

And, or you need another reason? .... It's in the brief!

 

 

 

Publié dans Around the world

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article